Mikhaïl Bakhtine, le principe dialogique

Mikhaïl Bakhtine, le principe dialogique

Suivi de Écrits du Cercle de Bakhtine

« De Bakhtine on connaissait jusqu'à présent une interprétation de Dostoïevski comme créateur du roman polyphonique, et de Rabelais, comme aboutissement de la culture populaire et carnavalesque. On découvre maintenant que ces deux études étaient issues d’un vaste projet qui renouvelle autant l’épistémologie que la linguistique, l’histoire littéraire que l’anthropologie : la mise en œuvre généralisée du principe dialogique.
On pourrait accorder sans trop d’hésitations deux superlatifs à Mikhaïl Bakhtine, en affirmant qu’il est le plus important penseur soviétique dans le domaine des sciences humaines, ainsi que le plus grand théoricien de la littérature du XXe siècle.
À une époque de surpublication fiévreuse, on peut admirer la détermination de Bakhtine, qui développe pendant cinquante ans les mêmes pensées, tout en les enfermant dans ses dossiers. Mais on peut se demander aussi dans quelle mesure toute la théorie du dialogue n’est pas née du désir de comprendre cet état insupportable – l’absence de réponse… C’est pour remédier à cette carence que j’ai essayé, dans ces pages, de faire entendre à nouveau la voix de Bakhtine : pour que le dialogue puisse enfin commencer. »
Tzvetan Todorov (1981)

Quatre textes des années vingt, issus du cercle de Bakhtine et jamais auparavant publiés en français, accompagnent cette première introduction à la pensée d’ensemble de Mikhaïl Bakhtine ; ils sont traduits du russe par Georges Philippenko, avec la collaboration de Monique Canto.