Études sur Spinoza et les philosophes de l'âge classique

Études sur Spinoza et les philosophes de l'âge classique

Les travaux d'Alexandre Matheron sur Spinoza et sur la philosophie de l'âge classique représentent un des points forts de l'école française d'histoire de la philosophie. Après Individu et Communauté chez Spinoza et Le Christ et le salut des ignorants, ces études complètent la vision du spinozisme et de son contexte, de ses racines et de sa signification historique. Elles traitent de tous les domaines du rationalisme classique : métaphysique, théorie de la connaissance, analyse des passions, éthique, politique et religion.

La méthode qui anime ces textes est celle d’une analyse structurale de la pensée philosophique : il s’agit de prendre au sérieux le caractère conceptuel des doctrines, leurs enchaînements argumentatifs, la rigueur et la cohérence de leurs catégories. Mais la considération de l’architecture d’un monument théorique ne se conçoit pas sans la biographie non de l’auteur mais de l’œuvre : comment Spinoza est devenu Spinoza ; en d’autres termes, comment il a forgé sa pensée en traversant les arguments et les concepts de Machiavel, de Hobbes ou de Descartes pour arriver à des formulations de plus en plus spinozistes de son ontologie de la puissance. Le rationalisme absolu apparaît ainsi non seulement comme contenu des pensées étudiées mais aussi comme méthode d’histoire de la philosophie.

Une démarche qui a donné des outils intellectuels à plusieurs générations de chercheurs et qui indique aujourd’hui le chemin pour pénétrer dans l’univers de la pensée classique. La seule façon rigoureuse de nous demander ce qui pour nous, de ces philosophies, est vrai.