La question de l'État européen

La question de l'État européen

Jean-Marc Ferry repense à nouveaux frais la question de l'État européen. De fait, la construction de cet État est déjà engagée. Une nouvelle forme apparaît : celle d'une communauté d'institutions intergouvernementales visant à la coordination légitime des politiques publiques. Fédération d'États souverains, l'Europe consiste en une puissance publique capable d'assurer notamment l'application et la sanction de la loi commune librement adoptée par ses États membres ; la libre circulation et installation sur son territoire de tous ses ressortissants, quelle que soit leur nationalité ; la possibilité pour les individus à faire valoir leurs droits auprès des tribunaux européens contre leur propre État national.
Voué à conjuguer le droit des individus (les droits de l'Homme) et le droit des gens (les droits fondamentaux des peuples), l'État européen ne trouvera toutefois consistance et reconnaissance que s'il se fonde sur des valeurs partagées. La communauté politique doit se doubler d'une communauté morale effective. L'heure est venue d'engager la réflexion sur la substance éthique de l'Europe cosmopolitique, à commencer par la Constitution sociale de la Communauté - le droit inconditionnel à un revenu de base, qui assurerait le fondement social de l'autonomie démocratique - ; l'émergence d'une communauté de culture publique grâce à un espace de communication que régirait une Charte européenne de l'audiovisuel ; l'édification enfin d'une communauté d'histoire à partir de la réévaluation critique des mémoires nationales.