L'œuvre architecturale

L'œuvre architecturale

1945

Dans le cadre de ses recherches consacrées à l'ontologie des œuvres d’art, Roman Ingarden (1893-1970) se confronte à la réalité architecturale et la soumet à un exercice concret d’analyses tour à tour ontologiques, esthétiques et phénoménologiques. Ce texte est l’un des premiers textes issus de l’école phénoménologique husserlienne à s’interroger sur le sens et le statut de l’architecture en tant qu’art. Il témoigne de la probité et de l’acuité intellectuelles du phénoménologue polonais qui n’hésite pas à revisiter ses analyses et ses convictions au risque de sa propre déception. Il offre également une bonne voie d’entrée dans l’esthétique d’Ingarden car il en décline les principaux concepts et en propose une application éclairante.