Vocabulaire technique et critique de la philosophie

Vocabulaire technique et critique de la philosophie

« Nous n'avons pas visé, dans cet ouvrage, à donner des définitions constructives, comme celles d’un système hypothético-déductif, mais des définitions sémantiques, propres à éclairer le sens ou les différents sens d’un terme et à écarter autant que possible les erreurs, confusions ou sophismes… La fin, ici, n’est en aucune manière de constituer une axiomatique mais de faire connaître des réalités linguistiques et de prévenir des malentendus. » (André Lalande)

Ce vocabulaire est un succès inégalé depuis sa première édition en fascicules dans le Bulletin de la Société française de philosophie, de 1902 à 1923, puis en volume (18 éditions reliées, 2 éditions en poche), à tel point que chaque génération de jeunes philosophes travaille avec « Le Lalande ». Le but originel de l’auteur était de contribuer à l’unité de la philosophie à travers la définition d’un langage philosophique commun. Par la suite, quelques ajouts ont été faits, des corrections apportées et ce vocabulaire est devenu un manuel du « bon usage du langage philosophique permettant l’accord des esprits ».