Présentation criminelle de quelques concepts majeurs de la philosophie

Présentation criminelle de quelques concepts majeurs de la philosophie

Fantaisie pédagogique

Il ne s'agit pas, ici, d'un livre didactique sur le roman policier, mais de se demander en quoi les romans de ce "genre" - sans prétendre, certes, " faire de la philosophie ", ni défendre des " idées philosophiques " - comportent néanmoins, dans leur structure, leur manière d'être, un tour qui rappelle quelque chose à celui qui fait profession de philosopher.
En l'espèce, cette forme est d'abord celle de l'enquête (en anglais : inquiry) ; et Guy Lardreau de marquer combien ce genre est anglais, même si, d'évidence, il existe des " polars " français, allemands, américains... Or, qui dit enquête dit empirisme. Aussi bien, on lira ce livre à partir de l'une ou l'autre de ses " entrées " : soit, en effet, qu'on éclaire le roman policier par l'empirisme, soit qu'on se serve de certains de ses meilleurs exemples pour, comme dit Lardreau, présenter, c'est-à-dire donner à voir, rendre mieux saisissables " quelques concepts majeurs de la philosophie ".