Actuel Marx 2013 n° 54

Actuel Marx 2013 n° 54

Populisme/Contre-populisme

Le développement de la crise s'accompagne, tout particulièrement en Europe, d'une inquiétude croissante concernant le populisme. D'un côté, la progression de différents partis ou mouvements nationalistes xénophobes fait du "populisme" l'un des pires dangers politiques de l'époque. De l'autre, la plupart de ceux qui ont critiqué les politiques austéritaires et non-démocratiques qui sont la source de ces dangers, se sont vus dénoncés comme "populistes".
Le populisme, fantôme bifide, hante l'Europe et il conditionnera sans doute son avenir. Comment les populismes se rattachent-ils à la fonction centrale conférée au "peuple" dans la politique moderne ? Comment rendre compte de la variété des populismes, au-delà des consensus stigmatisants ? Quelle est la meilleure réponse aux populismes nationalistes et xénophobes : un populisme de gauche ou un contre-populisme ? Ces questions sont considérées ici dans leurs implications générales et sous des formes concrètes (Grèce, Italie et Venezuela notamment).