Conseils de lecture

Voici les comptes rendus et conseils de lecture récemment parus. Nous vous invitons à publier les vôtres sur notre réseau social ; ils pourront figurer à leur tour dans cette rubrique.



Ruwen Ogien
L'influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine
et autres questions de philosophie morale expérimentale
Éditions Grasset
Est-il cohérent de dire : "ma vie est digne d'être vécue, mais j'aurais préféré de ne pas naître" ? Est-il acceptable de laisser mourir une personne pour transplanter ses organes sur cinq malades qui en ont un besoin vital ?

Morale et viennoiserie

Blandine Sorbe, nonfiction.fr
19 oct. 2011

L'ouvrage se présente en avant-propos comme un «antimanuel d’éthique» . Mais il échappe à cette mode presque galvaudée des «antimanuels» : il faut dire que Ruwen Ogien, directeur de recherche au CNRS et auteur en 2003 de Penser la pornographie, a l'art des titres qui retiennent le regard. Cette fois encore, l’un des atouts de cet ouvrage est son caractère particulièrement accrocheur, au-delà du seul titre (L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine et autres questions de philosophie morale expérimentale ), très représentatif d’une rédaction qui, à tout moment, intrigue et surprend le lecteur.




Bernard Pautrat
Ethica Sexualis
Spinoza et l'amour
Payot
Si l'auteur rapporte en conclusion "l'histoire d'amour" de Spinoza, c'est pour suggérer qu'au cas où elle serait vraie, nous devrions ce chef d'œuvre de la pensée à une idylle avortée, dans les années 1650, à Amsterdam, entre un certain Baruch Spinoza...

Spinoza… autrement

Nuno CARVALHO, nonfiction.fr
11 oct. 2011

La philosophie est à la mode. On l'entend à la radio, à la télévision, dans des magazines spécialisés en vente au kiosque du coin. Certains auteurs, remis au goût du jour, se prêtent plus que d´autres à cet exercice de vulgarisation – ce qui, en soi, n´a rien de critiquable. C´est le cas de Spinoza, et la raison est assez simple: la géométrie des affects que son Éthique poursuit, peut facilement servir de base à un manuel de bien-être. Avec sa couverture rose, et malgré son docte et latiniste titre, Ethica sexualis – Spinoza et l´amour peut conduire les lecteurs les plus distraits à le prendre pour ce qu´il n´est pas. Disons-le tout de suite : il ne s´agit ni d´un livre de "développement personnel», ni d´un travail de divulgation, mais d´une lecture très originale d´un des grands textes de la tradition philosophique.




Stanley Cavell
Philosophie des salles obscures
Lettres pédagogiques sur un registre de la vie morale
Flammarion
Cet ouvrage rassemble les cours dispensés par Cavell à ses étudiants de Harvard et dans lesquels il convoque l'histoire de la philosophie, de Platon à Nietzsche. A chaque chapitre de philosophie répond un chapitre cinématographique...

Dans la tiédeur du perfectionnisme moral

Emanuel Landolt, nonfiction.fr
22 sept. 2011

L'œuvre de Stanley Cavell, relayée avec vigueur dans le monde francophone par les soins de Sandra Laugier, constitue à n’en pas douter une visite guidée détaillée de l’histoire de la philosophie morale, dont la liste étourdissante comprend autant des œuvres artistiques (des films, des œuvres littéraires) que philosophiques (Nietzsche, Emerson, Platon, Kant, etc.). Philosophie des salles obscures, dernier ouvrage en date publié en français propose des lectures fouillées des ténors de la philosophie morale, ainsi qu’un éclairage de ces problématiques au travers d’analyses de film. L’entier de l’ouvrage joue sur cet effet d’alternance, puisqu’il s’agit essentiellement d’un cours hebdomadaire donné à Harvard, qui proposait de semaine en semaine un cours sur un philosophe puis un cours sur un film (exception faite d’un cours sur Ibsen, Henry James, et Shaw). L’effet de contraste provoqué permet à chaque fois d’illustrer une controverse philosophique ou une théorie avec une œuvre cinématographique, en particulier dans des comédies de remariage qui constituent selon Cavell des illustrations ambitieuses et riches des problématique du perfectionnisme moral, qui proposent comme perspective éthique la transfiguration d’un mode de vie. Ainsi, le fil conducteur de ces lectures philosophique et cinématographique est à chercher dans ce que Cavell appelle le perfectionnisme moral, notion ancienne et aux multiples visages, dont le sens est à chercher dans les jalons tracés par les grands textes de l’histoire de la philosophie. Pour ceux qui auraient déjà connaissance de cette liste des grands textes du perfectionnisme que Cavell dresse dans Conditions Nobles et Ignobles, ils auront la possibilité dans cet ouvrage d’approfondir certains des thèmes déjà traités dans les ouvrages précédents (à noter l’occurrence de l’idée de liste dans le dernier chapitre de Philosophie des salles obscures, qui est précisément dédié à la liste des thèmes du perfectionnisme moral dans la République de Platon).




Henri Atlan
Le vivant post-génomique
ou Qu'est-ce que l'auto-organisation ?
Éditions Odile Jacob
Comment des structures fonctionnelles aussi complexes que les virus et les réseaux de neurones émergent-elles ? Découlent-elles nécessairement d'un projet intentionnel, voire d'une volonté providentielle ?

La main invisible

Florian Forestier, nonfiction.fr
20 sept. 2011

Auto-organisation et information

Pionnier de l'étude des phénomènes d’auto-organisation, Henri Atlan en propose ici une présentation générale. L’auto-organisation, explique-t-il d’emblée, "(…) est un mécanisme ou un ensemble de mécanismes par lesquels des structures sont produites au niveau global d’un système à partir d’interactions entre ses constituants à un niveau d’intégration inférieur" . Elle caractérise une forme spécifique d’émergence, marquée par sa complexité. Pour rappel, on parle d’émergence lorsque l’interaction d’un ensemble de "composants" acquiert des propriétés qu’il faut analyser au niveau global (ce qu’on traduit en langage courant en disant que "le tout dépasse la somme des parties"). Les systèmes moléculaires se caractérisent ainsi par un ensemble de propriétés émergentes par rapport aux processus atomiques. On ne peut cependant pour l’auteur parler d’auto-organisation qu’en cas d’émergence "non-triviale" : les molécules ne résultent pas de processus d’auto-organisation des atomes, et forment elles-mêmes des structures homogènes, régulières ; les cristaux sont à l’inverse une bonne illustration de l’auto-organisation de par leur variété et la richesse de leurs structures. L’auto-organisation permet, insiste Atlan, de comprendre comment des structures complexes peuvent apparaître sans relever d’une finalité extérieure.



<<< 1 2 3 4 5 6 7 8 >>>
9 à 12 sur 65.