Essais et débats

newsletter S'inscrire à nos newsletters
   
1 2 3 4 5 6 >>>
    retrier par titre


Philippe Muray
Les Belles Lettres
L'empire du bien triomphe. Il est urgent de le saboter... Méchante pour certains, quasi prophétique pour d'autres, l'œuvre de Philippe Muray (1945-2006) est de celles dont on ne se remet pas.



Frédéric Schiffter
Flammarion
Un philosophe peut m'instruire ou m'éclairer, mais son oeuvre n'exerce sur moi aucun charme si en filigrane de ses concepts, de ses thèses, de ses arguments.



Alexandre Jollien
Éditions du Seuil
Comment vivre plus librement la joie quand les passions nous tiennent ? Comment oser un peu de détachement sans éteindre un cœur ?



Auteurs divers, Yves Charles Zarka
Presses universitaires de France



Jean-Philippe Pierron
Mythopées
Un portrait de la modernité tardive
Librairie philosophique J. Vrin | Matière étrangère
Pour l'écologue, la canopée désigne la couverture végétale qui déploie, en ses cimes, autant d’explorations aériennes, de branches qui sont comme des branchies. Quant à elle, la mythopée sera cette épaisseur feuilletée d’images qui fait la vie d’une culture, vivante d’expériences enracinées et de joies aériennes, d’ancrages et d’aspirations.



Jean-Christophe Bailly
Adieu
Essai sur la mort des dieux
Éditions Cécile Défaut
Dire véritablement adieu aux dieux et à Dieu, pieusement abandonner tout culte ou tout substitut de culte, telles est les directions que ce livre propose, non comme une illumination athée mais comme un ultime et nécessaire acte de révérence.



André Hirt
Éditions Kimé | Philosophie en cours
Ce qui a été n'est plus possible. Ce qui a disparu existe peut-être encore. Mais rien ne nous est plus accordé.



Paul Audi
Encre Marine
L'époque semble avoir remis au goût du jour la question des appartenances et de ses corollaires immédiats : l'identité et la transmission des valeurs.



Jieun Shin, Michel Maffesoli
Le flâneur postmoderne
Entre solitude et être-ensemble
CNRS Éditions
Quand marcher sans intention véritable est une forme de bonheur...



Didier Laroque
Éditions Manucius | Le Philosophe
Cet essai relate l'aventure d’une conscience peu à peu délivrée de la personnalité comme de l’égoïsme. Un tel élargissement ne procède pas d’un prétendu et illusoire renoncement à la passion du propre : il provient d’une connaissance qui dévoile son principe, puis d’un acte lui marquant fidélité.



1 2 3 4 5 6 >>>